🎁 pour noël, Simone vous offre des cadeaux ! Voir comment ça marche ! 🎁

Admettons par principe que vous soyez fan des GRONIBAR, d’ULTRA VOMIT, que certains pamphlets édités par GOGOL 1er ne vous soient pas complètement étrangers, que le Thrash, le Hardcore et le Crossover vous délectent, et que l’humour trentième degré de lycéen pas encore tout à fait attardé soit votre pain de mie quotidien.

Alors soyez heureux, les CULTURE LUTTE et leur sensibilité toute particulière vont sans doute vous parler. Enfin, à défaut de parler, ils vont plutôt vous hurler dessus, mais ils auront la politesse de le faire en musique, et plutôt bonne d’ailleurs. Comme ta sœur.

Les CULTURE LUTTE et leur patronyme fleurant bon les calembours classés X des années 70 sont en activité depuis un bon bout de temps maintenant (1998 selon leur bio très succincte), et n’ont toujours pas constaté d’amélioration à leurs crises de priapisme et leur diarrhée verbale très chamarrée. Ceux qui s’autoproclament chantres du Thrash de pneu, cumulent les sorties en format court, et récidivent d’ailleurs avec ce Ça va Chier des Bulles, aussi bruyant qu’un pet post cassoulet, mais à la décence sonore un peu plus nuancée.

En gros, ils représentent une certaine conception du métier de Vendeur Représentant Placier de la pantalonnade échevelée sur fond de Punk/Hardcore/Thrash débridé, mais n’hésitent pas à incorporer à leur blagues de caserne des rythmiques Core bien bombées, des riffs en pipes finement taillés, et des chœurs de pompier (la bouche pleine), ce qui a le don de transformer leurs boutades en morceaux âprement bricolés histoire de ne pas se contenter de quelques jeux de mots plus ou moins habilement troussés.

Ceci étant dit, si le propos est guilleret, le fond de l’air n’est pas du tout frais. Pas vraiment du genre à lâcher l’échelle pour que vous vous accrochiez au pinceau, les campagnards urbains se servent bien de leurs mains, et pas seulement pour se polir le manche. Ils connaissent leur vocabulaire underground sur le bout des doigts aux traces de caca, et sur les neuf morceaux de ce nouvel EP, il n’y a pas grand-chose à jeter.

Source : www.metalnews.fr

Partager

pour les artistes

Simone est un site de distribution associatif, créé par des musiciens issus de la scène alternative.
Il est ouvert à tous et propose aux groupes, labels et musiciens indépendants de distribuer efficacement leurs productions.

pour le public

SIMONE affiche clairement les tarifs (part du groupe et part asso). Ce sont les artistes qui fixent leur tarif de vente, 100% leur est reversé. Acheter Chez SIMONE c’est la garantie de rémunérer les artistes au prix juste !

rejoindre la team simone !

Tu es un artiste indé, un groupe, un label…  tu veux rejoindre le projet, c’est facile, c’est gratuit !